La Fondation Ecobank, nouveau départ en trois dimensions pour l’Afrique

Publié le mardi 27 septembre 2016, par Rutilance.com

La Fondation Ecobank fait un nouveau départ, pour le développement social en Afrique, avec une nouvelle stratégie et de nouveaux objectifs dans trois domaines : Santé, Education et Inclusion financière.

« Nous nous engageons à l’inclusion financière pour étendre les services financiers aux segments à faible revenus de l’Afrique, y compris les non-bancarisés. Nous lançons à nouveau la Fondation Ecobank pour accélérer les efforts en vue de cette transformation », a annoncé Ade Ayeyemi, CEO du Groupe bancaire panafricain.

La banque panafricaine Ecobank a dévoilé la nouvelle vision de la sa fondation, axée sur ces trois domaines clés, en marge de la Cinquième Conférence de Reconstitution du Fonds Mondial qui s’est tenue les 16 et 17 septembre à Montréal au Canada.

« Ce nouveau lancement de la Fondation nous donne l’opportunité de renouveler notre engagement pour être un leader dans la conduite de la transformation de l’Afrique, et pour un continent prospère », a expliqué Mme Julie Essiam, CEO de la Fondation Ecobank.

La Fondation mettra à profit, a-t-elle dit, les forces et les ressources considérables qu’offre Ecobank en tant qu’institution financière pour donner aux populations africaines, droit de cité et améliorer leur vie, dès à présent et pour l’avenir.

La décision de repositionner la Fondation Ecobank interpelle, à plus d’un titre, au regard des investissements requis pour la mise en œuvre de la vision de transformation.

«  La transformation qui nous intéresse, concerne la prospérité pour nos enfants et les générations à venir, une prospérité perpétuelle pour ce continent, en un mot, il s’agit d’une Afrique qui prospère », a souligné Mme Essiam.

La Fondation Ecobank entend devenir un partenaire incontournable pour les organismes intéressés par la transformation de l’Afrique.

Avec cet objectif, elle a renouvelé son partenariat avec le Fonds Mondial de Lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme pour trois ans.

La branche sociale de la banque panafricaine collabore également avec les dirigeants et les organisations en Afrique, pour améliorer l’accès à l’éducation.

Elle a noué, avec AfricaThriving International, un partenariat intitulé "Le projet Model School » qui vise à fournir un accès à une éducation de qualité à tous les enfants en Afrique.